Démarche d'investigation dans une communauté d'apprentissage

La démarche d’investigation dans une communauté d’apprentissage

Cette capsule propose des étapes pour réaliser une démarche d’investigation au sein d’une classe dans laquelle on veut faire émerger une communauté d’apprentissage. 

La démarche d’investigation

La démarche d’investigation est centrale à toute communauté d’apprentissage. En voici les étapes :

Étape 1 : Susciter un questionnement authentique

Au début de la démarche, l’enseignante suscite un questionnement authentique. Elle aide les élèves à se centrer sur une question ou un problème qui soulève leur intérêt. Ensemble, ils s’expriment sur ce qu’ils veulent connaître et sur la manière dont ils pourraient investiguer la question ou le problème.

Dans l’extrait suivant, une enseignante parle d’un projet qui suscitait le questionnement des élèves. Sa classe collaborait alors avec le cousin d’un des élèves, qui habite au Yukon. [Extrait]

Cette étape permet à la communauté de se donner un ou des buts d’apprentissage qui doivent être compris de tous.

Pour en savoir plus sur la manière de déterminer des buts d’apprentissage communs, consultez la capsule « Détermination en groupe des buts d’apprentissage communs ».

Étape 2 : Explorer la question ou le problème

Une fois le problème nommé, la communauté l’explore et décide comment elle  va s’y prendre pour l’investiguer. Souvent, des questions spécifiques émergeront. Les élèves fouillent sur Internet, dans les livres, ils interrogent des adultes, etc. Bref, ils se mettent au travail pour collecter des informations et raffiner leur questionnement et leurs réponses. Comme il importe que le problème investigué laisse place à plusieurs bonnes réponses, les élèves vont proposer des idées variées et différentes façons de le comprendre. Ils auront à exercer leur esprit critique et à consulter des sources d’autorité pour travailler les idées soumises et les améliorer. Lors de la collecte d’informations, la communauté d’apprentissage peut avoir recours à des ressources qui proviennent de l’extérieur de la classe ou de l’école. En effet, toute communauté d’apprentissage se doit d’être ouverte vers l’extérieur.

À ce sujet, vous pouvez consulter la capsule intitulée : « Comment préparer la classe pour l’ouvrir vers l’extérieur à l’aide du TNI? ».

Tout au long du processus, les élèves participent à l’évaluation des progrès de la communauté. L’enseignante les aide, entre autres, en planifiant des temps d’arrêt pour les amener à réfléchir sur leur démarche. Au fil du temps, les élèves deviennent capables de prendre en charge une plus grande part du processus d’apprentissage. On les voit alors proposer eux-mêmes des temps d’arrêt pour faire le point sur leur démarche. L’enseignante doit demeurer active pour les garder conscients de leurs buts d’apprentissage communs.

Comme l’enseignante le souligne dans l’extrait suivant, progressivement, la communauté d’apprentissage se prend en charge. [Extrait]

Étape 3 : Organiser l’information collectée

Par la suite, les élèves organisent l’information collectée en vue de faire connaître leur compréhension du problème ou leur solution. Ils choisissent aussi sous quelle forme cela sera présenté à d’autres.

Par exemple, un site Internet, un journal, une vidéo ou une présentation orale assistée par TNI. Si le travail est structuré en petites équipes, l’enseignante laisse chaque équipe choisir le type de communication qu’elle réalisera. Il est heureux lorsque l’enseignante arrive à faire négocier les élèves entre eux pour dégager une compréhension commune globale.

Étape 4 : Faire connaître la compréhension du problème

La dernière étape consiste à faire connaître à d’autres la compréhension du problème que les équipes en dégagent, voire la classe communauté d’apprentissage. La classe peut, entre autres, diffuser ses résultats sur le Web ou les présenter à d’autres classes lors d’une séance de visioconférence. [Extrait]

L’enseignant, un guide

Tout au long de la démarche d’investigation, l’enseignante accompagne les élèves en interagissant avec eux de manière à ce qu’ils avancent plus vite de par ses interventions que si les élèves travaillaient seuls. Elle aide les élèves à approfondir leurs questionnements et les outille dans leur démarche d’apprentissage. Elle doit donc toujours être à l’écoute de leurs besoins. Cela demande une bonne capacité d’adaptation. [Extraits]

 

Pour plus de pratiques pédagogiques qui suscitent des interactions entre les élèves pour apprendre en communauté d’apprentissage, n’hésitez pas à regarder nos autres capsules sur notre site Internet.